Page des menu
TwitterRssFacebookLa chaîne YouTube
Catégories

Rédigé par

Les 5 maladies des investisseurs immobiliers

Les 5 maladies des investisseurs immobiliers


Dans cette vidéo, je reviens sur les 5 maladies principales des investisseurs immobiliers. Ces 5 maladies les empêchent d’avancer et de faire croitre leur patrimoine immobilier et peut conduire dans certains cas au cash-squeeze. Découvrez ces 5 maladies en vidéo.

Cliquez ici pour recevoir votre formation gratuite pour apprendre à débusquer les meilleurs projets immobiliers.

immeuble de rapport formation

3 Commentaires pour "Les 5 maladies des investisseurs immobiliers"

  1. Merci de parler aussi des difficultés qu’on est amené à rencontrer en investissant dans un immeuble de rapport. On nous montre toujours des témoignages de réussite sur fond de carte postale, des investisseurs en short sur une plage qui ont quitté la rat race en un temps record, des chiffres de rendements extraordinaires…ça parait simple mais dans la réalité c’est tout sauf facile.
    Moi aussi j’ai acheté en 2017 un immeuble de rapport de 5 apparts dans une ville de 50 000 habitants en Picardie. J’ai bien appliqué les conseils que vous donnez, j’ai regardé toutes vos vidéos sur le sujet, j’ai lu des centaines d’articles sur la manière de proceder, j’ai opté pour une SCI à l’IS avec mon amie….et bien malgré tout cela, un an après cet achat, c’est très difficile financièrement . Et ça, on en parle très peu dans la sphère de l’immobilier locatif.
    Et pourtant,sur le papier, notre investissement semblait être rentable.
    Sauf que 2 mois après l’achat, tout les locataires déjà en place sont partis quasiment en même temps, nous obligeant à payer le crédit nous même. Des travaux non prévus suite a la decouverte de tres nombreuses malfaçons bien cachées nous ont obligé à faire des prêts à la consommation a hauteur de 40 000 euros.
    Les locataires que nous avons trouvé se sont révélés pas toujours facile à gérer et en plus nous avons été victime de vandalisme dans les parties communes.
    Bref, la réalité est tout autre et personne ne parle de ces problèmes, mais j’essaye de voir les choses sur le long terme pour me rassurer.
    Le début est catastrophique mais je garde espoir et en attendant je regarde vos vidéos pour comprendre comment j’aurais pu éviter tout ces incidents et continuer d’apprendre grâce à des personnes comme vous qui partagent leur savoir sur internet.

    • Bonjour,

      Oui c’est vrai l’investissement immobilier n’est pas toujours tout rose et j’ai pour objectif de renforcer mes formations et faire des vidéos sur ce genre de problème car à vrai dire la plupart des investisseurs doivent travailler derrière pour remettre d’aplomb les projets si ils ne sont pas bien géré au départ.

      Si vous passez par Paris ou même sur Angers, nous pouvons échanger sur votre projet pas de soucis ! le principal problème en immobilier c’est le cash-squeeze et la difficulté à rénover correctement les biens. Si vous avez réussi à relouer et que les locataires payent, alors ces montants ne sont pas perdu bien au contraire et je vous souhaite de rattraper rapidement le retard sur votre projet.

      N’hésitez pas si vous avez des questions

      Bonne journée

      Etienne

  2. Merci beaucoup d’avoir pris le temps de nous répondre car vous devez être souvent très sollicité…
    Nous habitons en région parisienne et nous serions enchantées d’échanger avec vous et de recevoir vos conseils.
    Nous savions avant d’investir que le cash squeeze était un problème récurrent et nous avons vraiment essayé de l’éviter…en vain!! 😉
    mais la situation aurait pu être bien plus grave si nous n’avions pas suivi certains de vos conseils dans de nombreuses vidéos vues sur le sujet.
    Notre première erreur la plus importante a été de ne pas avoir demandé à la banque un report du début du crédit d’au moins 6 mois, cela nous aurait permis de faire une petite réserve d’argent avec les loyers….et 2ème grosse erreur: avoir sous estimé les travaux+++
    Nous avons beaucoup appris à travers cette première expérience.
    Nous avons réussi à relouer 4 apparts sur 5 (3 F2+un F3), mais il reste un studio qui ne trouve aucun preneur alors qu’il est vraiment joliment rénové et peu cher…l’immeuble se trouve pourtant dans l’hyper centre avec commerces, parking et universités assez proches.
    Si j’avais une 1ere conclusion à tirer de ma petite experience, je dirais: méfiez vous des studios dans les petites villes de province et surtout ayez TOUJOURS une réserve d’argent assez conséquente pour les imprévus qui ne manquerons pas de vous arriver!!
    Bonne chance à tous les investisseurs et merci à Etienne.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *