Page des menu
TwitterRssFacebookLa chaîne YouTube
Catégories

Rédigé par le 11 Mai 2017

Comment éviter le cash-squeeze en immobilier (cas pratique)

Comment éviter le cash-squeeze en immobilier (cas pratique)

Dans ce cas pratique détaillé, vous verrez que les investisseurs ayant les plus gros revenus sont les plus exposés au cash-squeeze, et vous verrez également comment les éviter en anticipant les charges fiscales.

Pour en savoir plus sur les règles fiscales, l’optimisation et les outils de simulation fiscale, cliquez ici.

La reproduction, intégrale ou partielle de cet article, est autorisée dès lors que la mention "independancefinanciere.fr tous droits réservés" est ajouté, accompagné d'un lien vers cette page.


immeuble de rapport formation

1 Commentaire pour "Comment éviter le cash-squeeze en immobilier (cas pratique)"

  1. Bonsoir,

    Merci pour cette vidéo très intéressante et explicite concernant le cash-squeeze,
    et effectivement cela est un vrai danger sur le long terme !
    Anticiper cela avec de la trésorerie est essentiel pour ses investissements.

    Cependant l’impôt tombe chaque année, et dans l’exemple du couple numéro deux qui est fiscalisé a 41 000€ par an ce n’est plus de l’épargne de précaution qu’il faut, mais une vrai solution a long terme ! Personnellement et dans ce cas, la SCI a l’IS serait l’idéal.

    Par contre, j’ai une question concernant le barème des impôts 2017 que vous présentez dans votre vidéo, car le miens est totalement différent :

    – 9 710€ > 0%
    – entre 9 711€ et 26 818€ > 14%
    – entre 26 818€ et 71 898€ > 30%
    – entre 71 898€ et 152 260€ > 41%
    – à partir de 152 261€ > 45 %

    Dans votre illustration la tranche a 14% commence a 38 800€ ect.
    Alors j’ai du forcément zappé quelque chose,
    mais pourriez m’expliquer ce que je ne comprend pas svp ?

    Merci et a bientôt, Gaétan.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *