Page des menu
TwitterRssFacebookLa chaîne YouTube
Catégories

Rédigé par le 28 Jan 2013

Investissement immobilier : revenons sur le mythe de l’emplacement !

Investissement immobilier : revenons sur le mythe de l’emplacement !

Depuis le lancement de ce blog, et aujourd’hui ne fera pas exception, j’ai décidé de tout vous dire et transmettre toutes mes connaissances en matière d’immobilier. Nous savons tous que beaucoup d’idées reçues circulent sur l’immobilier et certains mythes ont la peau dure.

Aujourd’hui nous nous attaquons à un mythe bien ancré dans les esprits, en particulier des citadins et des investisseurs :  » l’emplacement  » ! Dans cet article, vous allez découvrir pourquoi l’emplacement ne doit pas occulter les autres éléments d’un projet immobilier et vous verrez comment certains investisseurs se retrouvent aveuglés par le côté « prestige » !

Emplacement, emplacement, emplacement nous dit-on ! ceci est mythe et voici pourquoi !

Pas un agent immobilier n’oublie cet argument lorsqu’il négocie avec un acheteur potentiel et pour cause, c’est l’argument ultime et incontestable face à un profane, l’emplacement étant effectivement un facteur déterminant pour la sélection d’un bien immobilier, mais attention ce n’est pas le seul facteur et négliger les autres peut s’avérer coûteux !

Quels sont les facteurs importants pour sélectionner un bon projet immobilier ?

Vous avez bien lu, je ne parle pas d’achat, mais bien de « sélection » d’un bien immobilier. L’immobilier est un actif, sa valorisation à long terme est aussi importante que le cash-flow qu’il génère. Pour sélectionner un bien immobilier, il existe 3 grandes caractéristiques représentées sur le graphique ci-dessous par un triangle PRIX – EMPLACEMENT – QUALITÉ.

triangle emplacement prix

L’emplacement est bien entendu un des éléments à prendre en considération, nous sommes entièrement d’accord, mais faire l’acquisition d’un bien sans tenir compte de la qualité ni du prix peut se révéler hasardeux !

Dans certains cas, comme à Paris, l’emplacement conditionne à lui seul plus de 90% du prix, c’est bien trop !

En période de bulle immobilière, étant donné la forte demande et une offre limitée, l’emplacement constitue l’essentiel du prix. Ceci est une anomalie. Pour vous convaincre, prenons 3 immeubles de qualité identique dans un emplacement identique (plein centre) de 3 villes différentes :

Immeuble à Paris : 10 000 euros par m²
Angers : 3 000 euros par m²
Brest : 1 500 euros par m²

Cette différence est très importante ! Selon plusieurs études dont celles de Jacques Friggit, les prix sont étroitement liés aux revenus des ménages sur le long terme. Dans notre exemple, les revenus bruts disponibles par habitant sont similaires à Paris, à Brest ou à Angers (Paris : 24 115 euros par an, Brest 18 557 euros par mois, Angers 18 797 euros par mois). Pourquoi de telles différences de prix alors ? Spéculation ? Prestige ? les deux ?

Construction identique, emplacement identique, alors pourquoi une telle différence de prix ?

Dans ce cas, la réponse a le mérite d’être simple, la différence de prix n’est que le résultat de l’offre et de la demande. Autrement dit, la valeur d’un immeuble est plus proche de 1 500 euros par m² , ce qui correspond aujourd’hui à la valeur de reconstruction avec des matériaux modernes. A 10 000 euros par m², le prix est constitué à 90% par un facteur subjectif : « L’offre et la demande ! »

Aujourd’hui, à l’heure de l’immobilier cher dans les grandes villes (cf article PARIS : Faut-il parler de bulle immobilière ?), il faut bien être conscient que l’emplacement est devenu l’unique paramètre pour justifier les prix excessifs. D’où la fameuse phrase qui en devient presque ridicule :

En immobilier, ce qui compte c’est l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement… FAUX !

Un emplacement ne fait pas tout et ne justifie par forcément un prix trop élevé, tentons un raisonnement par l’absurde pour s’en convaincre :

Attention l’exemple est fictif ! Prenons un appartement de 75 m² en plein coeur de paris avec vue sur la tour effeil, copropriété et appartement de très bonne qualité. Ici nous avons l’emplacement et la qualité. Imaginons alors que le vendeur nous le propose un prix de 30 000 euros du mètre carré soit un prix de  2 250 000 euros ! vous pouvez avoir un appartement fabuleux aux pieds de la tour Eiffel, cela ne justifie pas un tel prix même s’il est unique et rare. Le prix sera tellement élevé que la rentabilité sera quasi nulle et que le risque de perdre devient énorme en cas de retournement comme nous l’anticipons.

Cet exemple est frappant, car ceux qui me diront qu’un appartement trouvera toujours preneur en plein cœur de Paris ont probablement raison, mais uniquement si nous sommes proches du prix du marché. Aujourd’hui personne n’est assez stupide pour acheter à Paris un appartement à un tel prix, preuve que le prix reste un élément bien plus important que l’emplacement.

Qu’est-ce qui est important pour un investisseur ?

Pour un investisseur, ce qui compte, c’est le cash flow que procure un bien. Les investisseurs débutants ou fortunés préfèrent très souvent investir en plein centre-ville car le bien peut soi-disant se louer plus facilement. Ceci est vrai, un bien situé en plein centre d’une grande ville trouvera statistiquement plus facilement preneur qu’un bien en pleine campagne, car plus de locataires sont à la recherche d’une location en plein centre, mais faut-il sacrifier une partie importante de la rentabilité pour un emplacement ?

Nous avons deux cas de figure :

Soit vous souhaitez être propriétaire d’un investissement « prestige«  sans en regarder le rendement (espoir de plus-value uniquement).

Soit vous souhaitez investir de manière optimisée et faire une belle opération financière (bon cash flow).

Pour un ménage qui possède un beau patrimoine, la première solution est acceptable, en revanche, pour un ménage qui n’a pas de patrimoine productif (immobilier de rapport), commencer par investir dans des biens immobiliers peut rentables est probablement la meilleure solution pour bloquer leur capacité d’épargne à court terme et donc rater des futures opportunités d’investissement. Le rendement net après impôt d’un appartement parisien est aujourd’hui autour de 1 à 2% net alors qu’il n’est pas rare de trouver des projets à 5 ou 6% net en province.

Quels biens se louent et se vendent le mieux ?

En province, il n’est pas rare de constater des prix en dessous de 1 000€ du m², nous sommes alors proche ou en dessous de la valeur de reconstruction. Est-il vrai que seuls les biens situés dans les grandes villes se louent bien : la réponse est non ! (cf article sur la location dans les petites villes).

Nous pourrions utiliser la même démonstration pour prouver qu’un appartement se loue très bien si l’adéquation entre le prix, la qualité et l’emplacement est bonne. Un bien en plein centre-ville de Paris vétuste et cher ne se louera pas bien même si l’emplacement est excellent. Parallèlement, un appartement de qualité à un prix raisonnable, mais situé en pleine campagne trouvera facilement preneur, même si le marché locatif est très restreint. Aujourd’hui internet permet de louer plus facilement ce genre de bien.

Oui vous trouverez toujours un acheteur avec
un emplacement, mais à quel prix !

En ce qui concerne la revente, c’est exactement la même chose, nous en revenons toujours à cet équilibre entre PRIX, EMPLACEMENT et QUALITE ! Vous achetez un appartement de très bonne facture dans PARIS, à un emplacement idéal, mais vous le payez trop cher (15 000 euros par m²). Oui vous trouverez toujours un acheteur, mais si le marché se retourne, que c’est la crise, que le prix moyen dans votre quartier est de 7 000 euros par m² et que vous devez vendre 3 ans plus tard, il est fort à parier que vous perdrez de l’argent !

Pour vos projets immobiliers donc, 3 critères déterminants : PRIX / EMPLACEMENT et QUALITE !


prix-immobilier-france

Si vous n’êtes toujours pas convaincu, je vous laisse découvrir la réalité des prix de l’immobilier en France. Savez-vous par exemple qu’avec un salaire de 3 000 euros par mois, un ménage mettra l’équivalent de 16 mois de salaire pour se payer un T2 de 50 m² en province contre 166 mois (13 ans) en moyenne pour un appartement de la même surface dans les beaux quartiers de Paris ! S’il n’y a pas le prestige là dedans, je ne m’y connais pas !

L’emplacement OUI pourquoi pas,
l’esclavage moderne pour le prestige NON !


La reproduction, intégrale ou partielle de cet article, est autorisée dès lors que la mention "independancefinanciere.fr tous droits réservés" est ajouté, accompagné d'un lien vers cette page.


immeuble de rapport formation

20 Commentaires pour "Investissement immobilier : revenons sur le mythe de l’emplacement !"

  1. Bonjour,
    Je suis entièrement d’accord avec toi. L’emplacement ne doit pas être le critère qui justifie a lui seul le prix d’un bien. Cela est d’autant plus vrai à Paris. Je ne serais dire combien d’investisseurs j’ai vu acheté des biens a Paris a 2,5% de rentabilité brut pensant qu’il allait s’enrichir en misant sur la plue value qu’il allait obtenir à la vente. Cela a été vrai dans les années 2000 mais en période de bulle immobilière je trouve que c’est un pari risqué.
    La rentabilite locative est pour moi le seul et unique critère qui justifie un achat.

    • Bonjour à tous ,
      J ‘ai crè ma société de Consulting en France et je fais du Placement Immobilier en Pologne je vend des appartements neufs, meublés ,des studios neufs ,meublés et des chambre d’étudiant;Alors pourquoi la Pologne ?Tout simplement je suis parti finir mes étude à Katowice il y a deux ans (Master création d’Entreprise PME/PMI)et je suis tombé amoureux de la Pologne .J’ai acheté un appartement de 63 m2 en duplex neuf et j ‘ai fait faire les travaux par des artisans Polonais .Résultat tout concordait avec mon étude de marché :Monter ma société de Consulting.Aujourd’hui je voudrais faire partager mon expérience de jeune étudiant de 23 ans.Alors n hésitez pas à me contacter je vous enverrais mon site.
      Cordialement JulienB

  2. L’emplacement justifie le prix car c’est l’emplacement le plus recherché. Paris n’est pas un investissement temporaire. Tant que Paris sera le centre de la vie française les prix seront plus élevés qu’ailleurs.

    • Bonsoir Adam,

      Soyons claire, Paris n’est pas le centre de la « vie française » mais est sans conteste, et pour longtemps, un centre stratégique pour les affaires !

      Rappelons à tous que le flux migratoire vers Paris est négatif, c’est à dire qu’il y a plus de gens qui partent de Paris et d’Ile de France que de personnes qui arrivent ! En cause, des prix stratosphériques, une qualité de vie dégradée (transport, pollution, stress etc…) et surtout les propriétaires de Paris (les séniors) vendent aujourd’hui à prix d’or des petites surfaces contre des châteaux en province… jusqu’à quand ? jusqu’à ce que la nouvelle génération n’arrive plus à s’endetter pour acheter ses micro surfaces à prix maxi !

      Une génération est en train de se faire avoir… et en plus de ça, cette même génération continue de penser qu’un T2 de 50 m² peut valoir 500 000 euros soit 21 ans de salaire moyen par habitant sur l’IDF.

      « Continuez à croire au Père Noël, mais alors ne vous étonnez pas que pour que la magie fonctionne, il faut bien que certains y croient encore ! »

  3. Bonjour Étienne,
    Merci pour cet article qui me permet d’intégrer plus en profondeur ton point de vue.

    Je pense qu’il y a également un critère dans le fait que les gens accordent autant d’importance à l’emplacement.
    C’est celui lié au sentiment de peur et de pseudo sécurité.

    Cordialement.
    Maxime

  4. La théorie des quatre P parmi lesquels la place et c’est bien d’elle dont il s’agit ici est certes un critère entrant dans la valorisation des investissements immobiliers mais il faut bien considérer d’autres facteurs de rentabilité sur lesquels miser en ces temps de crise du secteur de l’immobilier.

  5. Bonjour Etienne,

    Enfin ! Cela est fort bien expliqué dans ton article, l’emplacement n’est pas l’unique clé de la réussite d’un investissement immobilier. J’en ai relevé 10 sur mon dernier article de mon blog.

    Je pense aussi que les prix immobiliers actuels sont trop décorrélés du niveau des salaires actuels et on n’est pas à l’abri d’une baisse significative voir brutale du pouvoir d’achat des Français en temps de crise financière ou économique.

    Les Espagnols ont tellement jouer la carte de l’emplacement en priorité (en bord de mer/zone touristique) qu’aujourd’hui ces biens sont bradés sur le marché immobilier espagnol.

    A bientôt,

    Fabrice

  6. En effet, les investisseurs immobiliers considèrent à priori l’emplacement avant de s’investir dans un projet immobilier quelconque. C’est pourquoi, une agence immobilière doit miser avant tout sur un bon emplacement de l’immeuble qu’il recherche à vendre.

  7. L’emplacement dans le domaine de l’immobilier est important mais pas le seul critère de décision dans le choix d’un projet. Je suis donc du même avis que toi.

  8. bon récapitulatif sur l’immobilier le triangle est très explicite et montre que l’élément essentiel qui intéresse plus d’un et qui s’agit de l’emplacement. Je me dis souvent que quand on a les moyens financiers ceci ne devient qu’un vieux souvenir sauf qu’il faut être réaliste.

  9. Bonjour,

    Il est vrai que l’emplacement est un facteur important dans un investissement immobilier mais il ne doit pas être le seul critère à prendre en compte et surtout ne pas justifier un prix abusif.
    Il faut avant tout rechercher les villes où la demande de logements est croissante et se ne sont pas forcément les grandes villes !

  10. Bonjour Etienne,

    Concernant Paris je suis totalement d’accord avec toi !

    L’emplacement ne doit pas être le seul critère à prendre en compte. Il y en a beaucoup d’autres comme le PRIX ! Le PRIX et le PRIX :p

    L’emplacement est à prendre en compte uniquement pour faire de la location saisonnière. C’est un plus pour le touriste, commerce, lieux touristiques etc…

    Mais la encore c’est le prix qui décide ! L’effet coup de coeur et prestige n’est pas prêt de disparaitre :).

    Paul

  11. Bonsoir;

    Emplacement ou pas tout ceux qui spéculent dans le but d’être rentier « indépendance financière » sont les bourreaux
    moderne.

    Le logement est une nécessité absolue et j’ai du mal a comprendre pourquoi on en arrive a des inepties pareil.

    Moi je paie un loyer car pas les moyens d’acheter, simplement parce que les prix on augmenté de 140%
    Merci au investisseur qui privent les jeunes avec des salaire de m… de pouvoir se loger déciment est s’en y mettre 50% de leur revenu.
    L’investissement immobilier dans une société moins débile devrait être interdite point barre.
    Le logement c’est la basse, y’a qu’a voir a Paris ou avec 1500e tu est SDF…
    Et puis la terre appartiens a tout le monde donc allez croire que l’on peut s’approprier quelque chose qui nous appartiens pas est une pure folie.

    Moi je préfère ne rien avoir et avoir toute ma conscience pour moi.

    • Bonjour tomtom,

      Inutile de perdre du temps à lire cet article alors ! je ne comprend pas ! ou peut-être pour déverser votre colère ?

      Je comprend cette frustration et je suis contre les prix élevés soyez en convaincu, mais sachez également que les « Zinvestisseurs » sont ceux également qui créé des entreprises, donc des emplois, qui payent les fonctionnaires, la santé, l’éducation, et tout nos avantages sociaux.

      • Sans investisseurs, pas d’entreprises !
      • Sans entreprises, pas de salariés !
      • Sans entreprises, pas de recettes fiscales donc pas de service publique
      • Sans salariés, pas de système de protection coûteux et pas de retraite

      Nous sommes dans un pays riche, et j’invite tout ceux qui se plaignent à sortir de l’hexagone pour voir la vraie vie, la vraie pauvreté, celle qui ne permet ni de se chauffer, ni de manger à sa fin.

      Donc maintenant, pour acheter une maison au bon prix, plusieurs solutions :

      • Apprendre à faire des travaux et bricoler soi-même en achetant une ruine
      • Se former le soir au lieu de regarder la TV et trouver un travail mieux payé
      • Trouver un boulot dans des villes moins chères qu’Aix en Provence (dans certaines villes, on trouve des maisons à 50 000 euros)
      • Consommer moins, investir plus

      En France, tout est possible, et mettre la faute sur les autres est un peu facile. Les investisseurs, pour certains, font des efforts considérables pendant des années pour s’offrir une retraite qu’il n’auront pas avec le système classique.

      Vous avez probablement un problème avec l’argent ! si vous souhaitez ne pas en avoir, il ne viendra pas, c’est certains ! maintenant s’il n’y avait pas d’investisseurs, vous n’auriez ni travail, ni logement et la vie serait bien plus difficile pour vous et pour tout le monde… les maisons seraient moins chères mais encore plus inaccessibles.

      Bonne chance à vous ! les solutions ne sont certainement pas loin, mais soyez constructif dans votre approche, ce discours n’est probablement pas le votre, mais celui de votre entourage !

  12. Bonjour;

    Il y’a du vrai dans se que vous dite, et en effet dans d’autre pays c’est plus dur, mais seul l’être humain créer la misères, alors me concernant j’ai au final pas trop à me pleindre mais je pense au autre. ceux que je croisse au quotidien voila tout.

    J’ai peu être un problème avec l’argent dans le sens ou je cherche pas a en avoir plus que mon salaire, mais si c’est de plus en plus dur c’est bien lié a quelque chose ?.
    Et je suis intimement convaincu que certain sont les exploitant des autres, et malheureusement l’immobilier est un bien spéculatif on comprend bien qu’a terme sa créer quelques problèmes.

    Moi je suis pour les investisseurs mais pas pour des matraqueur.

    J’ai plein d’exemple de gens qui « investissent » mais uniquement dans le but d’essayer de s’en mettre plein les poche au détriment des autres,
    Par contre en effet je comprend la personne qui veux se faire un petit apport pour sa retraite.

    Je disais que je pouvez rien acheter bon j’y suis allez un peut fort, mais faire 30 ans effort pour au final donner de l’argent au banque qui eux même créer de l’argent virtuel me pose quelque problèmes d’éthique…

    Apres oui si je regarde que ma poire en effet je peut y trouver quelque avantage 🙂

    Merci tout même pour votre article car si je change de bord il pourrait mettre utile.

    • Bonjour,

      Tout le monde suit ses propres intérêts en priorité, y compris Labbé Pierre ! s’il a fait tout ceci c’est avant tout pour se sentir bien et se sentir utile !

      Personne ne va au travail pour la gloire, si demain, votre patron ne vous paye pas pendant 2 ans, je ne suis pas certain que vous vous déplaciez encore au travaille. Donc le salaire est en contrepartie d’un travail, un loyer est en contre-partie d’un service d’hébergement, et une marchandise est donné en échange d’argent, c’est donc au final juste un moyen d’échanger du travail contre de la nourriture et un toit…

      Après chacun gère ceci comme il veut, mais on devrait pouvoir acheter un logement au mème titre que d’acheter une TV ou un Iphone… la différence de richesse entre les gens ne se fait QUE en fonction des choix qui sont fait par chacun. 60% des millionnaires en France sont parti de rien ! Faut-il les blamer ? Non car sans ses gens, certes riches, les pauvres seraient encore plus pauvre et il n’y aurait pas de classe moyenne car pas beaucoup d’entreprises. Cuba est sur le modèle de l’égalité parfaite de salaire…

      Si la France est devenu riche, c’est grâce aux pionniers, pas à l’égalitarisme.

      Si l’argent n’a pas d’importance à vos yeux, alors que vos actes suivent vos paroles, osez le dépenser pour une maison, même si c’est pour donner la moitié aux banques… Il toujours intéressant de connaitre les règles de l’argent, et l’une des principales est de ne pas le stocker mais de le faire circuler :

      – Investir en soit
      – Investir dans les autres
      – Le donner pour qu’il revienne encore plus vite

      En ayant un problème avec l’argent, on se renferme et on stock le moindre euros de peur de tout perdre… En investissant, on fait tourner l’économie, les travaux qu’on fait faire font vivre des artisans et donc des familles, les logements passe de ruines à acceptables et rendent un services à la communauté, les lourds impôts fonciers servent à payer les services publiques, et surtout, nos enfants qui n’auront plus de retraite et qui devront payer celle de leurs parents, auront au moins un peu de revenus du patrimoine qu’on leur laissera…

      On ne peut pas penser aux autres et les aider si on est soit même une charge pour la société. En investissant et créant du patrimoine, un jour, on pourra être généreux.

      Si on parle politique, la vraie générosité, c’est avec son propre argent, pas celui des autres… on vote à gauche pour que les riches donnent aux autres, c’est à dire à soi-même. On vote à droite pour que chacun prenne ses responsabilités.

      Personnellement, l’éthique, c’est de récompenser les efforts fournis et les risques pris ! Un entrepreneur qui risque sa maison et tout son patrimoine doit être plus récompensé que celui qui reste 24/24 dans son canapé. Un salarié ne prend pas de risque puisqu’il a un contrat qui lui donne un revenu en échange d’un travail précis. Si la société fonctionne bien, l’entrepreneur gagne beaucoup plus et c’est normal, si la société tombe, l’entrepreneur perd tout, le salarié juste son emploi… Tout ceci est de l’économie, pas une idéologie !

      Bref, on est tous responsable de sa vie et de sa réussite !

  13. Bonsoir;

    Merci encore pour prendre le temps de partager avec moi
    votre vision des choses.

    En effet vos propos et le contenu de votre blog sont plein de bon sens dans le system actuel, peut être devrez ton penser le système autrement?

    Je vous invite quand le temps vous le permettra de regarder
    le reportage « La mise a mort du travail »
    qui n’est pas une fiction mais une triste réalité, le danger ne venant pas certes du petit particulier mais des grand groupe qui rachète de nombreuses entreprise dans le but de les optimiser, qui ne rime pas avec bien être des individu, eu sont de gros investisseur car même si il créer
    des emplois vaut voir dans quel condition…
    La question est
    Le fait d’être investisseur donne t’il des droits particuliers permettant en autre de s’affranchir de toute moralité?

    Doit ton continuer favoriser un tel systeme ?

    La croissance peut elle être illimité?

    A quel rang doit être mis l’homme

    La phrase situé en exemple concernant LABP et certes une vérité, mais faire quelque chose dans sont « intégré » mais qui apporte quelque chose de saint au autres est plus l’ouable que sont opposé? il me semble.

    Après je suis peu être un peut trop humaniste 🙂

    « Tout ceci est de l’économie, pas une idéologie ! »
    l’économie ressemble a un gros monopoly a la fin il n’en reste qu’un …

    alors si je suis le raisonnement demain je fait une boite qui marche, et comme je prend des risques je peut presser mes employés comme des citrons? 😉 sens se soucier d’eux vu qu’il 3 millions de chômeurs?

    Que dire de la caissier ou de la femme de ménage ok elle prend pas de risque mais doit elle vivre dans la précarité ? parce que avec 800e pour un plein temps ?
    Ok c’est de l’économie mais …

    Petit anecdote, j’ai des amis entrepreneurs, pour ma part je suis dans la FP, je me souvient encore de se que j’ai dis a l’un d’entre eux,

    « Tu vois Steph a force de toujours nous tirer sur la couenne il vont finir par te tuer ».

    Quelques temps après faillit, parce que quand tu calcul pour allez boire un caf.. sa craint sachant que j’ai encore une revenu disons correct. mais se qu’il faut assumé et en constante augmentations « Loyer, énergie ect.. »

    Je pense sincèrement que vous voyez de quoi je parle; après c’est sur chacun sa route mais la terre et ronde ….

    J’ai croisé des vieux blindé a plus savoir quoi en faire et qui préférence pas vendre que de baissé leurs prix et payer 2000 e de charge par an, et qui te dise c’est le prix du marché..
    Se raisonnement il l’on parce qu’on leurs a mis dans la tête 🙂

    S’en être défaitiste pensez vous que tout va bien ? que l’on va vers une amélioration ?

    Cdt

    • Si on regarde les images de l’INA, on voit qu’il 20, 30, 40 ou 50 ans, tout le monde se plaint toujours… il y a 200 ou 300 ans ça devait être la même chose.

      La question est plutôt la suivante :

      Quand arrête-t-on de se plaindre, de profiter de la chance qu’on a et si quelques-choses est à améliorer, agissons pour l’améliorer !

      Pour ma part, mon travail consiste à enrichir mes clients pour qu’ils puissent vivre plus sereinement ! et s’ils sont plus riches, leur entourage le sera aussi, la richesse financière et non-matérielle n’est pas un gateau qu’on se partage, si quelqu’un devient riche, ce n’est pas qu’il a piqué à celui qui est pauvre !!!

      Bref, il y a ceux qui parlent et qui parlent et qui parlent… et il y a ceux qui agissent et qu’on entend jamais !

      Dernier conseil : évitez d’écouter la radio, la TV et vos amis qui ne font rien… apprenez tout ce que vous pouvez… transmettez tout ce que vous pouvez y compris votre optimisme à vos proches… et surtout agissez !!!! Le monde est tellement plus beau quand on regarde ce qui va bien !

      Partez loin pendant 6 mois ou 1 an à l’aventure, vous verrez que vous n’aurez plus besoin de trouver un responsable à des fausses frustrations, mais que vous serai heureux de pouvoir profiter de votre liberté.

      Votre actif le plus précieux, ce n’est ni votre maison, ni votre compte en banque, ni vos immeubles, mais bien vos proches, votre famille et surtout vous même.

      Le monde change vite, soit on refuse le changement et on subit, soit on créé le monde de demain, on accompagne les mutations profondes de notre société, y compris les valeurs que vous défendez, et alors il y a des raisons d’être optimiste. Si vous parlez avec une personne âgée, sage, alors vous comprendrez que nous vivons dans le luxe, la sécurité, et un bonheur relatif… Les frustrations que vous exprimez ne sont le résultat que la surconsommation et des techniques commerciales, elle n’est pas réelle. Pour se libérer de tout ceci, il faut un jour, quitter la sécurité de son emploi (surtout la FP), quitter le confort de son pays et de ses habitudes, et surtout se mettre en danger (relatif) en allant en terre inconnus !

      Beaucoup de gens me font penser aux hamsters qui tournent en cage, un moment donné, il faut penser à sortir de la roue et savoir ce que l’on veut réellement. Tout le monde veut plus d’argent, plus de succès et plus de pouvoir, mais personne ne se demande pourquoi il va travailler chaque jour et ce qui le ferait vibrer réellement dans la vie.

      Donc OUI, tout va bien, il faut s’en convaincre, et si ce n’est pas le cas, il faut changer quelque-chose sans rester planté là à rester passif.

      « Si rien ne change, rien ne change »

      Avec ce blog, j’ai décidé d’agir… et des milliers d’autres personnes font comme moi sur internet, c’est que le monde n’est pas fondamentalement mauvais !!!

      PS : Merci pour ces échanges intéressants et certainement philosophiques.

  14. Bonsoir;

    dans l’un de vos commentaire vous dite que je suis frustré
    dans le sens ou je suis a fond dans le système de consommation se qui est faux pour plusieurs raisons:

    La première c’est que je suis issu d’une famille modeste;
    père ouvrier (travail dur pour pas grand chose!!!)
    mère au foyer avec 5 enfant a charge donc autant dire que vos parents vous explique très vite les choses 🙂

    La seconde parce que très jeune 14 ans je travailler l’été en plein cagnard dans les champs pour gagner quatre rond histoire d’être un peut comme mes camarades, rien de pire que l’exclusion social.

    troisièmement parce que je suis parti du cocon a 19ans
    pas de permis en poche pas d’argent sur mon compte , juste un petit boulot payer au smic.

    Alors je pense pouvoir affirmer que je ne suis pas frustré car j’ai compris se qu’était l’argent et comment faire attention.

    Je ne vis pas a crédit 0 crédit, je suis contre dans la plus part des cas.
    Je suis contre la surconsommation, d’ailleurs j’ai décider de faire un geste pour la planète en venant habité a coté de mon taff…
    j’ai appris la mécanique, l’électronique ect…
    pas que dans le but de faire des économies, mais quand je vois le nombre d’artisan arnaqueur, j’ai plus envie de les faire travailler; car d’une part sa coute chère, mais en plus tu doit repasser derrière, et c’est de sa qu’est malade la société, car il faut travaillé vite pour encaissé vite de peur que …..

    Vous l’avez dit vous même l’argent doit circuler, je connais plein d’artisan qui court après leurs argent…
    Toutes les personnes avec qui y’a eu des histoires d’argent sont dans la plupart des cas mal fini…
    Certain se manque pour 20 euro.

    Pour ma part quand je doit de l’argent je court après les personne pour leurs donner se qui leurs est du….

    J’ai dérogé une fois a la reglé ou j’ai refusé de payer le dernier loyer a un propriétaire véreux, en 12 ans de location c’était la premier fois que je ne payer pas mon loyer, mais quand vous croissez des gens qui vous méprise comme si vous étiez de la m… est quand plus ces personnes sont dans l’illégalité et quand plus le maire d’un village cautionne je vous laisse imaginer se que vous pouvez ressentir.

    Vous parliez de pays ou l’on peut pas se chauffer ben c’est une réalité aussi en France.

    Je passé 1000l de fioul pour 3 semaine avec 15°???? normal ??

    Encore si j’étais le seul bon je me dirais, ta pas chance, mais je connais bcp de gens mal logé !!!!
    Ne croyez vous pas que c’est investisseur la sont de bonne augure !!.

    Je tire mon chapeau a tout ceux qui par contre ont de l’humanité en eux.. de la vrai humanité.

    PS: tout ceux que je connais de prêt ou de loin qui on de la « TUNE » sont souvent passé par la casse illégalité
    et certain ne se gêne pas pour vous le dire.

    • Je viens également d’une famille modeste, mais ce n’est pas une excuse pour ne rien faire !

      Une des principale chose qu’on ma appris, c’est que je n’étais pas plus bête qu’un autre et que si je le voulais vraiment, je pourrai réussir !

      Aujourd’hui, il y a choix :

      – Soit se concentrer sur ce qui ne va pas… c’est peut-être votre cas
      – Soit se concentrer sur ce qui va bien et sur l’avenir !

      Dans le premier cas, aucune issue possible, on regarde le verre à moitié vide et on passe des heures entières à parler de choses négatives qui mangent toute votre énergie et vous empêche de voir les solutions possibles.

      Dans le deuxième cas, on est positif, optimiste pour son avenir, on trouve des solutions, on parle avec des gens optimiste et on écarte les voleurs de rêves de sa vie.

      Pour moi, cette philosophie est incontournable car c’est elle qui permet de réaliser ses rêves les plus profonds, pas forcément gagner de l’argent, mais gagner son indépendance !

      – Pas de boulot ? je créé mon emploi !
      – Pas formé ? je me forme le soir après le boulot au lieu de trainer devant la TV !
      – Pas assez d’argent pour partir en vacances ? je trouve des astuces pour passer de très bons moments (forêt, pêche etc…)
      – Pas bien logé, pourquoi pas partir dans des villes ou les logements sont propres et pas cher !

      Bref, l’important c’est l’attitude qu’on adopte, et l’attitude dépend des gens qui nous entourent. Très souvent, ce sont les gens qui nous entourent qui nous pompent toute notre énergie, qui nous rendent pessimiste et qui nous volent nos rêves.

      Si c’est le cas, une seule solution, fuir loin, rencontrer des gens bien, positifs… J’ai tout quitté par 2 fois dans ma vie, avec une valise comme seul bagage à chaque fois… une expérience que je vous souhaite…

      LE BONHEUR, C’EST LA RÉALISATION PROGRESSIVE DE VOS OBJECTIFS DE VIE !

      Je vous souhaite bon courage pour la suite, j’espère que nos échanges auront été fructueux et surtout n’écouter que les gens positifs !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *