Page des menu
TwitterRssFacebookLa chaîne YouTube
Catégories

Rédigé par le 12 Nov 2014

BOURSE : comment profiter des fortes baisses avec un PEA, une Assurance-vie ou un Compte-titre ?

BOURSE : comment profiter des fortes baisses avec un PEA, une Assurance-vie ou un Compte-titre ?

Vous me connaissez pour la plupart comme étant fervent adepte de l’investissement dans l’immobilier. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est mon intérêt pour les marchés financiers et les stratégies d’investissement en Bourse que je propose à mes clients notamment. Comment profiter des baisses des Bourses, c’est le sujet que je développerai aujourd’hui.

Ces dernières semaines, nous avons renforcé avec mes clients nos positions baissières sur les marchés financiers et ceci dans un seul but, profiter de la survalorisation des marchés et d’un pic d’optimisme record en septembre 2014. Nous avions initié des positions baissières et nous avons même pu observer un « KICK-OFF BAISSIER« , c’est à dire une inversion de tendance à la baisse qui est le point de départ d’une tendance baissière longue.

Notre approche globale sur le long terme

Afin de mieux comprendre notre stratégie sur le long terme, voici une vision simplifiée des différentes phases de marchés. Ce découpage permet de reconnaître les opportunités et les risques potentiels pour investir en conséquence et ajuster son exposition. Les cycles de marchés peuvent être découpés en 4 phases distinctes et font appel à la finance comportementale, de plus en plus utilisée par les agents économiques pour la prise de décisions.

PHASE 1 : Stabilisation des marchés et baisse de la volatilité des actions. Lors de cette phase, il faut rester prudent, car la volatilité est très importante – Phase peu risquée en termes de valorisation.

PHASE 2 : Phase de croissance lente et saine – Cette phase est initiée par les professionnels et reste la phase la plus intéressante en bourse en termes de risques et de valorisation.

PHASE 3 : Phase d’accélération haussière, d’excès d’optimisme et d’euphorie en fin de cycle  – Il devient dangereux d’être positionné à la hausse (marché BULL) – les particuliers achètent de manière compulsive et les professionnels sortent peu à peu du marché (Fonds flexibles).

PHASE 4 : Premières vagues de baisse importante et poursuite de la baisse – Cette phase de crise ou de Krach voit sortir tout le monde du marché simultanément et aucun titre n’est épargné.

cycles-boursiers-2014

Voici les objectifs de notre stratégie par ordre de priorité (1 à 7) :

1.      Prioritairement, protéger votre capital investi (Perte maximale de 10% environ)
2.      Protéger les positions contre les chutes violentes des marchés
3.      Profiter des baisses et crises pour réaliser de la performance
4.      Profiter des phases de reprises et de forte volatilité pour capter de la performance
5.      Limiter votre exposition aux marchés obligataires (Fonds euros et autres obligations corp.)
6.      Limiter vos positions sur des fonds de taille importante (mauvaise réactivité)
7.      Obtenir des performances supérieures à 6% par an sur la durée sur 5 à 7 ans

Comment peut-on prendre des positions baissières ?

Nous n’allons pas parler ici des phases haussières et des phases de stabilisation, mais nous allons concentrer notre attention sur la phase la plus critique et spectaculaire, LA PHASE DE BAISSE

Rester investi 100% du temps en Bourse revient à se mettre la tête dans le sable !

La première chose qui est importante en Bourse, c’est de savoir prendre ses bénéfices lorsqu’ils sont importants (+ de 30%), même s’il faut louper la dernière partie de la hausse. Ensuite, il est parfois intéressant de ne pas être investi du tout sur les marchés pendant 1 à 2 ans, surtout si l’euphorie gagne en puissance.

Lorsque le pic d’optimisme est important (le fameux indicateur VIX), il est alors intéressant de prendre des positions baissières. Concrètement, en septembre 2014, nous avions un pic d’optimisme et le timing semblait bon pour se positionner à la baisse.

Mais les positions baissières ne sont pas les mêmes si nous sommes dans un PEA, une assurance-vie ou un compte-titre et surtout les leviers disponibles ne sont pas les mêmes !

Prendre des positions baissières avec un PEA

Dans un PEA, vous êtes très souvent sur des valeurs au comptant et à l’achat, il est donc souvent très difficile pour un investisseur de tout vendre et de prendre des positions baissières. Pourtant, il faut le faire sous peine de voir son portefeuille fondre en période de baisse.

La première étape est donc de vendre et de rendre son portefeuille liquide au fur et à mesure que les prix grimpent.

La deuxième étape consiste à acheter le tracker LYXOR XBEAR CAC 40 sous le code BX4. Ce tracker baissier reproduit à l’inverse 2 fois la performance du CAC40. Si le CAC 40 baisse de 10%, le tracker augmente en théorie de 20%. Attention ce type de tracker ne doit pas être gardé en protefeuille sur de très longue période car le beta slippage lié à l’effet de levier constant de ce fonds provoque en moyenne une dérive baissière de 1 à 2% par mois (dérive  variable selon la volatilité du marché). Donc à utiliser au bon moment seulement.

Prendre des positions baissières avec une Assurance-Vie

En dehors de la stratégie qui consiste à prendre des fonds résilients, c’est à dire qui résistent bien en période de baisse ou en période incertaines, il n’existe que très peu de fonds éligibles aux contrat d’assurance-vie et qui permettent de bonnes performances en période de baisse.

Dans la majorité des contrats d’assurances-vie françaises il existe un fond qui permet de profiter de la baisse des marchés : il s’agit de ELAN FRANCE BEAR de Rothschild & Cie Gestion (FR0000400434). Ce fond est bien évidemment à éviter en période de hausse ou de stagnation des cours, mais il a réalisé une performance de 50.7% en 2008 lors de l’effondrement des marchés et de 7.22% en 2011 pour la deuxième vague de baisse plus réduite.

Il existe des Edge fonds sur des contrats d’assurance-vie de droit luxebourgeois mais je ne rentrerai pas dans les détails dans cet article.

L’idée est donc lorsque vous anticipez une baisse importante, de vendre vos fonds actions (SICAV, FCP etc…), de basculer sur des supports sécurisés type SCPI ou fonds en euros sur une partie du portefeuille et de prendre une position croissante sur des fonds BEAR comme ELAN FRANCE BEAR.

Prendre des positions baissières avec une Compte-titre

Un compte-titre vous donne beaucoup plus de latitude pour prendre des positions baissières, mais attention, les risques de pertes sont aussi plus importants. Je vais vous donner quelques pistes si vous souhaitez protéger votre portefeuille ou profiter de la baisse des marchés. Cette liste n’est évidemment pas exhaustive.

Les positions en vente à découvert VAD au SRD

Le service de règlement différé permet de vendre une action et de la racheter une fois qu’elle aura baissé. Le levier est en général à 5, c’est à dire que vous pouvez vendre pour 10 000 euros d’actions avec seulement 2 000 euros de cash. Attention, si l’action que vous vendez à découvert monte de 20% en levier 5 et que vous êtes à la vente, vous faites une perte de 100%.

Voici la liste des actions que je trouve surévalué au 29 octobre 2014 (cette liste n’engage que moi) :
AIR FRANCE, AIRBUS, ALCATEL, ALTRAN, ARKEMA, AXA, CREDIT AGRICIOLE, EUROFINS SCIENTIFIQUE, FAURECIA, GEMALTO, INGENICO, KLEPIERRE, LAFARGE, NEXITY, SOCIETE GENERALE, VALEO, PLASTIC OMNIUM et il y’en a bien d’autres.

Dans les marchés baissiers, vous pouvez vendre n’importe quelle action au SRD, vous ne vous tromperez presque jamais.

Les warrants PUT

Les Warrants sont des instruments financiers complexes à effet de levier qui permet à l’investisseur d’amplifier les variations d’un actif à la hausse comme à la baisse tout en étant sensible à la volatilité et à la valeur temps. Pour parier à la baisse il faut acheter des PUT. Vous pouvez acheter des PUT sur des indices, des actions, des matières premières etc…

Si vous pensez que le cours d’une banque est surévalué et qu’il va baisser, vous pouvez prendre un Warrant PUT sur cette banque. Un petit mouvement du sous-jacent à la baisse entrainera un mouvement du Warrant PUT dans des proportions plus grandes à la hausse. Vous pouvez en savoir plus sur les warrants ici. Prenons l’exemple d’un PUT sur le Crédit Agricole :

CAGRI 8P 0915S (FR0012203339 – A512S) est un warrant PUT à échéance septembre 2015 et un strick à 8 euros.

Aujourd’hui le cours de Crédit Agricole est de 11,47 euros et le PUT est à 0.18 euros

Si le cours de crédit agricole arrive à 10 euros le 1er décembre 2014 alors le cours du warrant PUT sera de 0.28 euros (+ 56.11%)
Si le cours de crédit agricole arrive à 8 euros le 1er mars 2014 alors le cours du warrant PUT sera de 0.50 euros (+ 177.5%)

Vous voyez l’intérêt, pour une baisse de 30% de l’action, nous avons une hausse de 177.5% du warrant. Mais attention car la valeur temps réduit rapidement la valeur des warrants et vous pouvez avoir raison et perdre de l’argent.

Pour cette raison, il est souvent plus intéressant d’acheter des tracker ou des certificats

Vous pouvez avoir des PUT sur le CAC40, par exemple le CAC40 3200P 0615Z (DE000CB6VC53 – F609Z) et sur des matières premières. Etant donné la valeur temps, les warrants sont à utiliser sur des durées courtes et les produits changent tout le temps, je ne donnerai donc pas de liste précise.

Les trackers et certificats

Les trackers et certificats sont des produits dérivés, avec ou sans effet de levier, permettant de « répliquer » ou d’accentuer les variations des sous-jacents. Le choix en la matière est beaucoup plus large que pour les warrants.

L’objectif n’est pas de vous expliquer comment fonctionnent les trackers et certificats mais plutôt de vous donner des pistes pour parier à la baisse avec ce genre de produit dérivés. Prenons l’exemple de la baisse du CAC40, de la hausse de l’or et de la baisse des obligations d’Etat (hausse des taux)

Baisse du CAC40

Pour parier sur la baisse du CAC40 voici plusieurs certificats à levier différent :

CAC 40 x10 Short – CS10S
CAC 40 x15 Short – CS15S
CAC 40 x12 Short – CS12S
CAC 40 x7 Short – 6947S
CAC 40 x4 Short – 7733S

 

CS15Sc-12nov2014

Attention, un levier x15 (Exemple ci-dessus avec le CS15S) peut vous faire perdre très rapidement beaucoup d’argent, à utiliser avec parcimonie et accompagné d’une une vrai stratégie d’entrée et de sortie. Ce certificat peut-être utilisé avec un petit montant (exemple 1 000 euros) qui devient très vite très important en cas de krach (Exemple 10 000 euros), ce qui permet de couvrir votre portefeuille et compenser les pertes le temps de sortir des marchés.

Hausse de l’or

Voici 3 trackers pour parier sur la hausse de l’or

Gold Piqopens Quanto    9202S
tracker Lyxor GBS    GBS
Gold x10 Leverage SG    ORL1S

Baisse des obligations d’état

Voici 3 ETF pour parier sur la hausse des taux et donc la baisse des obligations

ALLEMAGNE : LYXOR ETF DAILY DOUBLE SHORT BUNDITALIE : Lyxor ETF Daily Double Short BTP
USA : AMUNDI ETF SHORT US TREASURY 7-10 DAILY UCITS ETF

Que faut-il anticiper sur les marchés en 2015

Plusieurs éléments nous laissent à penser que les marchés n’ont plus la dynamique nécessaire à poursuivre cette hausse :

  • Des résultats d’entreprise en trompe-l’œil (plus d’investissement & baisse des salaires)
  • Des investissements au plus bas (Absence de reprise & hausse des impôts)
  • Une sortie de crise sur le papier
  • Un chômage en trompe l’œil aux USA (les jobs de moins de 30h explosent)
  • Des PER hors financières très élevés (PER = Ratio de valorisation)
  • Un retour des particuliers en Bourse basé sur les performances passées
  • Une situation européenne très fragile sur le plan de la dette de ses états
  • Des leviers bancaires trop élevés
  • Et d’autres paramètres moins faciles à évaluer…

Nous sommes passé depuis début octobre dans la phase 4, et nous avons assisté à un KICK-OFF BAISSIER qui initie le début de la phase baissière. Cette forte chute des marchés a fait suite à un pic d’optimisme historique. Nous devrions naturellement profiter d’un rebond plus ou moins vif dans les jours qui viennent, mais attention, ça ne durera pas et les gérants sont déjà en train de se couvrir pour l’hiver qui s’annonce rude !

Comme un graphique est toujours plus parlant que de bon discours, je prends le risque de vous livrer mon sentiment sur l’évolution des marchés pour la fin 2014 et le début 2015.

CAC40-2c-12nov2014

CAC40c-12nov2014

En résumé prenez vos plus-values tant qu’il y en a encore !

Note légale : Les performances passées ne présument en rien des performances futures. La valeur de chaque investissement et des revenus qui en découlent peuvent descendre comme monter, et vous ne devriez jamais investir plus que vous ne pouvez vous permettre de perdre. Le lecteur reconnaît et accepte que toute utilisation des informations constituant ses produits, de même que toute décision relative à une éventuelle opération d’achat ou de vente de valeurs mobilières ou immobilières qu’il prendrait suite à ces informations, sont sous sa responsabilité exclusive. Les informations données et les opinions formulées ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions. De ce fait, la responsabilité des Publications d’Indépendance Financière, de ses partenaires et de ses rédacteurs ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’investissement inopportun. Nous conseillons à nos lecteurs de consulter, avant d’investir, un courtier ou conseiller en gestion de patrimoine indépendant agréé.

 

 

 

La reproduction, intégrale ou partielle de cet article, est autorisée dès lors que la mention "independancefinanciere.fr tous droits réservés" est ajouté, accompagné d'un lien vers cette page.


immeuble de rapport formation

4 Commentaires pour "BOURSE : comment profiter des fortes baisses avec un PEA, une Assurance-vie ou un Compte-titre ?"

  1. Pour ma part, j’ai peu de connaissance dans le domaine de la bourse. Mais j’aimerais quand même être informé de tout ce qui se passe pour pouvoir être stable financièrement. Je n’ai pas encore commencé à m’investir actuellement. Cependant, cet article est intéressant. Il faut bien être prêt avant de s’engager.

  2. Bonjour !

    Il est dangereux de parier à la baisse sur un indice si la baisse n’est pas engagée. Sur certaines valeurs, même, il ne faut jamais parier à la baisse (sur les valeurs de croissance) mais profiter de chaque baisse pour se renforcer.

  3. D’accord avec Michel sur le fait que les baisses représentent d’excellentes opportunités d’achat, surtout avec les entreprises à croissance rapide.

    N’oubliez jamais qu’en Bourse, les baisses sont les meilleures alliées de l’investisseur de long terme.

  4. Bonsoir,

    Pour être un bon investisseur en Bourse, il faut savoir se nourrir de la peur des autres en rachetant des entreprises de belle qualité.

    A titre personnel, j’avoue que c’est malsain ou complaisant. Mais l’histoire boursière le prouve.

    Par ailleurs, je ne touche pas aux produits dérivés pour jouer la baisse des marchés financiers à cause du risque de faillite de l’émetteur.

    Cordialement.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *