Page des menu
TwitterRssFacebookLa chaîne YouTube
Catégories

Rédigé par le 6 Nov 2011

L’argent dette de Paul Grignon [Vidéo]

L’argent dette de Paul Grignon [Vidéo]

Une vidéo documentaire exceptionnelle et édifiante proposée par le canadien Paul Grignon sur le fonctionnement du système financier et son évolution jusqu’à aujourd’hui. Ce documentaire de 54 minutes explique de manière simple des notions très complexes sur le système financier et propose une vision des modifications à y apporter pour un meilleur fonctionnement au service de l’économie.

Prenez le temps d’aller jusqu’au bout de la vidéo, vous ne trouverez que rarement une information aussi précise et aussi bien expliquée. Toute la partie historique vous explique le début du système et vous trouverez également tous les éléments qui mettent en évidence les excès d’un système que peu de personnes maîtrisent.

Je vous laisse donc découvrir cette vidéo édifiante de Paul Grignon.

Bonne vidéo !

La reproduction, intégrale ou partielle de cet article, est autorisée dès lors que la mention "independancefinanciere.fr tous droits réservés" est ajouté, accompagné d'un lien vers cette page.


immeuble de rapport formation

3 Commentaires pour "L’argent dette de Paul Grignon [Vidéo]"

  1. Bravo pour ce document, dont j'avais déjà vu certains passages (probablement la première édition. Ajoutez-y des sous-titres en français pour les malentendants, et ce sera parfait. Cette présentation rejoint en partie ZEITGEIST, et le projet VENUS (du nom d'une localité de Floride). Ce dernier propose carrément la suppression de toute monnaie, la gratuité générale. De plus en plus de choses sont automatisées, générant de plus en plus de sécurité, mais aussi de chômage. Selon les concepteurs du projet, les humains ne s'ennuieraient pas pour autant, réparant bénévolement les appareils automatiques. Je présume toutefois que cela ne supprimerait pas tout à fait la criminalité. Si, demain, tout est gratuit, il n'y aura plus de voleurs. Il restera les crimes sadiques ou sexuels. Donc, nous aurons probablement encore besoin de forces de l'ordre. Qui acceptera de risquer bénévolement sa santé et sa vie ?
    Respectueuses salutations.

  2. Mince… je tenais ce blog pour sérieux. Je suis très étonné d’y voir un « documentaire » d’aussi mauvaise qualité intellectuelle.
    Il contient nombre d’erreurs et contre-vérités (que j’ai du mal à croire innocencentes)… à commencer par celle qui consiste à laisser croire que les prêts sont accordés sans contre-partie, sans garantie.

    • Bonjour Morane,

      Certes le trait est forcé dans ce documentaire, c’est d’ailleurs l’objectif de l’auteur, mais croire aux bisounours est également une erreur, demandez aux Argentins ce qu’ils pensent de leur monnaie fiduciaire actuellement ! C’est vrai on ne parle pas de l’Argentine, de la Grèce ou de l’Espagne au 20h !

      Lorsque l’on répète 100 fois un mensonge, il devient une vérité, c’est exactement ce qu’il se passe avec nos médias et notre système monétaire actuellement !

      Vous savez exactement comment fonctionne un prêt bancaire ! bravo ! vous savez alors que l’argent est créé de toutes pièces et qu’il s’apparente à de la fausse monnaie ! Vous savez également que lorsque vous avez un compte en banque avec marqué 20 000 euros, la banque a une dette de 20 000 euros envers vous, dette qu’elle ne peut évidemment rembourser à tous ses clients puisque l’argent est emprisonné dans un système de ponzi… alors parlez de garanti à Bernard !

      En claire, et vous comprendrez alors que nous sommes plus proches de la vérité avec ce documentaire que la réalité « de bonne qualité intellectuelle » dont vous êtes le seul garant.

      N’oubliez pas que Galilée a été emprisonné en 1633 pour avoir soutenu la vérité… aujourd’hui il suffit de discréditer quelqu’un pour camoufler la vérité et Paul Grignon. Alors lorsque vous aurez travaillé quelques années à prouver le contraire et pris le temps de réaliser un « documentaire » sur ce sujet, nous pourrons tous juger de votre travail et je serai le premier à vous publier ! ce n’est pas parce que vous avez lu 100 fois des contre-vérités dans les livres que vous pourrez vous permettre de juger du travail de Paul Grignon ou ni même avoir un avis objectif.

      A l’avenir, essayez d’être plus constructif sur vos interventions et laissez vos vraies coordonnées et votre vrai nom que l’on puisse argumenter à visage découvert.

      Bon je perds un peu mon temps ici c’est vrai… vous avez peut-être raison, ce blog c’est peut-être pas sérieux… demain j’arrête !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *